La supervision pour l'identité du coach : conférence du 7 octobre 2019

Qui sommes nous face à notre client, aux autres coachs ? Le prochain thème de notre conférence le 7 octobre 2019 : 

(rôle de) La supervision en groupe pour l'identité du coach

En juin dernier, l'équipe de superviseur a voulu changer le format des conférences. A partir du mois d'octobre, chaque conférence abordera un sujet de coaching, de supervision.  Pour cette rentrée, le thème de la conférence sera le chemin identitaire du coach

Une citation
L'individuation c'est l'accomplissement de soi à travers la vie. Par exemple, disons qu'une cellule commence par se diviser et se différencier, puis elle se développe pour donner telle plante ou tel animal: le voilà, le processus d'individuation. Cela consiste à devenir ce qu'on est, à accomplir sa destinée et tous ces facteurs déterminants qui sont préinscrits dans la forme de la graine : c'est donc le déploiement de la graine ou du bourgeon, et c'est le fait de devenir enfin conforme à ce modèle inscrit en vous dès la naissance. C.G. Jung. L'analyse des visions.
« J'emploie l'expression d'individuation pour désigner le processus par lequel un être devient un in-dividu psychologique, c'est-à-dire une unité autonome et indivisible, une totalité »


Que vous inspire le terme "Identité du coach" ?

Nous aimerions recueillir vos propres réflexions en amont de cette conférence afin d'être au plus proche des réalités des coachs lorsqu'ils donnent leur carte de visite :

- En quoi la supervision participe de la construction identitaire du coach ?

- En quoi la supervision en groupe favorise, complète cette construction ?





Voici des éléments de réflexion apportés par Vincent Lenhardt (pédagogie CT)

Part construction identitaire, nous visons aussi à générer un processus d’humanisation : cela veut dire qu’il ne s’agit pas de construire des personnalités toutes puissantes et omni compétentes mais bien au contraire, de leur permettre d’assumer les paradoxes identitaires fondamentaux que sont :
• le paradoxe de la compétence : accepter et reconnaître sa compétence pour pouvoir mieux
assumer sa part d’incompétence et mieux accueillir la compétence de l’autre,
• le paradoxe de la puissance qui va justement consister à renoncer à la toute puissance mais à
reconnaître sa propre part d’énergie et de responsabilité, pour accueillir l’énergie et la
responsabilité de l’autre,
• le paradoxe de la fusion dans laquelle la personne apprend à vivre une relation d’empathie et
non pas d’identification au vécu de l’autre,
• le paradoxe de la vulnérabilité qui consiste à accepter fondamentalement, ses limites et ses
blessures, pour pouvoir accueillir et se positionner en face des blessures et de la limite de
l’autre.
http://www.sup2coachsnormandie.com/2018/11/contact.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour publier votre commentaire, écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus. Cliquer sur Publier.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...