Changements suite au confinement

L'équipe de superviseurs, Sup'2CoachsNormandie, revisite le calendrier pour le binôme présent pendant les sessions de supervision à Rouen et à Evreux ainsi que les modalités des Ateliers



Changements pour Rouen :
  • le 9 septembre : le binôme sera Sophie et Julia
  • le 14 octobre : le binôme sera Philippe et Julia
Changements pour Evreux : 
  • 13 mai : report au 6 mai
  • 4 novembre : report au 28 octobre
Conférences et Ateliers
  • Il est possible d'organiser l'Atelier Thématique du 2 avril en distanciel (à suivre selon la fin du confinement)

Prenez soin de vous

La supervision en groupe : aller plus loin ensemble

Pour quoi faire ramer seul quand on est coach ?
Notre prochain rendez vous est le 1 avril pour Evreux et le 8 avril pour Rouen et vous pouvez intégrer le groupe en cours d'année


"Pour quoi faire ramer seul" est une question de supervision  
Nous vous donnons rendez vous le 11 mars pour une supervision en groupe avec 2 superviseurs.
Pour quoi faire (et non pourquoi) 2 superviseurs ? Liberté des référents, des identités, des compétences.

Les dates
ROUEN • 22 janvier • 12 février • 11 mars • 08 avril • 20 mai • 24 juin • 09 septembre • 14 octobre • 18 novembre • 16 décembre

EVREUX • 15 janvier • 5 février • 4 mars • 1 avril • 13 mai • 10 juin • 2 septembre • 7 octobre • 4 novembre • 9 décembre


Les superviseurs
Les apports sur ce blog 
La plaquette


Entrer en cours d'année oui 
Un entretien préalable est obligé pour échanger sur les objectifs mutuels


De quel coaching parle Julia de Funès ?

Le coaching individuel, Le coaching de dirigeants, Le coaching d’équipe, Le coaching interne, Le coaching de vie (life coaching), Le coaching sportif, Le coaching d'artistes ..... tout est mis dans le même panier dans son livre "Le Développement (im)personnel." Quel buzz et quel enseignement ! Merci à Julia de Funès car son livre a permis de lever des questions 


Madame de Funès, pour éviter l'amalgame, le coaching professionnel n'a aucune prétention  de piétiner les plates-bandes des salles de sport, des ateliers de cuisine ou des randonnées pour aller mieux !
Julia de Funès : « Un esprit bancal mérite mieux qu'un coach qui a fait 6 à 12 mois d'études »

Oh !

Le coaching professionnel s'adresse à des personnes dont la demande est une difficulté professionnelle et non une préoccupation existentielle. Si au cours d'un coaching professionnel, la question émerge, et bien selon les coachs, ils orientent ou pas vers un autre espace ! (et oui, le coach est un praticien plus ou moins sérieux, comme un psychanalyste ou thérapeute d'ailleurs. Pour autant, doit-on accuser le métier dans son ensemble ?)

Alors, Madame de Funès, merci de rétablir vos propos entre les différents coaching car certains se sont jeté sur vous comme la misère sur le monde !  (comme, de ce fait, je participe à votre promotion !) Certains des  détracteurs du livre deviennent l'exemple vivant de ce que n'est pas le coaching en entreprise : les certitudes. Défaillance du doute ou incapacité au doute ?

Car pourquoi Julia de Funès aurait écrit son livre ? Grace à des Julia de Funès et à ses détracteurs nous glissons vers une "labellisation de l'alliance" entre le coach et son client, que le client ne comprends pas toujours puisqu'il ne va pas lire tous les labels !
Que tout aussi bizarre, fleurissent des sigles quelque peu cabalistiques, en fait tout un alphabet qui ne dit rien aux vrais clients. Alors ici et ailleurs, sur cartes de visites, etc. apparait toute une ligne de ICF, PCC, EMCC, PhD, RNPC, … pourquoi pas BCG, RATP. BBC, C1ID, etc. Plus il y en a, plus ça en jette. Bien entendu, la cible concernée est rarement le vrai client, en tout cas je l’espère. Il s’agit ici de se démarquer au sein du ghetto des coaches, pour impressionner les plus jeunes et débutants. Ca sert sans doute aussi à se positionner comme VRAI sachant, à jouer sur l’insécurité des autres… paradoxalement dans un métier qui repose sur une certaine modestie, ce qu’on appelle la position basse. Alain Cardon

L'absurde :
Guillaume Meurice exprime bien ce qu'est une "redéfinition" ou "appellation d'origine contrôlée"  sur France Inter : Mort au steak de soja ! Le Moment Meurice


12 février 2020 : Couper les liens d'attachement

Lors de nos accompagnements, nous sommes parfois face aux deuils auxquels sont confrontés nos clients pour qu'ils puissent poursuivre leur chemin, résoudre une problématique, faire des choix etc ....

Pour cette séance, Sophie Farigoul a partagé l'exercice des bonshommes allumettes de Jacques Martel,

Le but, dans la vie est d’aimer sans attachements, c’est à dire en laissant nos proches libres. Pour cela, il faut couper les liens négatifs qui nous unissent à eux. Parfois très forts, ils peuvent venir de nos blessures, de nos désirs, de nos peurs, avec cet exercice, nous allons les mettre en évidence et les éliminer. Dessiner les bonhommes allumettes aura un effet dans votre réalité de tous les jours et induira plus de sagesse, de liberté dans votre vie.


Présentation des Shakras
EXERCICE-CONSIGNES


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...